Bayard (marc'h)

Eus Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Disambiguation.svg Ur pennad Bayard zo ivez.
Ar marc'h Bayard o tougen ar Pevar Mab Emon en un dornskrid gallek eus ar XIVvet kantved.
Delwenn d'ar marc'h Bayard e Namur e Belgia.
Ros Beiaardommegang 2010 en Dendermonde, gant ar vreudeur Van Damme.

Bayard, pe Bayart, e galleg, (Baiardo en italianeg, (Ros) Beiaard en izelvroeg) zo ur marc'h eus mojennoù gallek Danvez Bro-C'hall, brudet dre istor ar Pevar Mab Emon. Kreñv ha speredek e oa, ken kreñv ma c'halle dougen ar pevar breur war un dro.

Mab e oa d'un aerouant ha d'un naer. Dieubet e voe eus un enezenn gant ar strobineller Maugis, ha roet e voe gant an impalaer Karl Veur da Renaud de Montauban, ar mab henañ. Goude e kouezhas konnar an impalaer war co c'hein, roet e voe bayard da Garl veur, ha hennezh a c'hourc'hemennas e deurel er roen, pe er Meuse hervez doare où nevesoc'h d'ar vojenn, gant ur maen-milin en-dro d'e c'houzoug. Met dont a-benn a reas Bayard da dec'hel hag abaoe, hervez ar vojenn, e talc'h da gantreal e koad an Ardenne ma en klever o c'hwirinat.

Lennadurezh[kemmañ | kemmañ ar vammenn]

  • R. Noiville, « Un épisode ardennais de l'Histoire des Quatre Fils Aymon : Charlemagne contre le Cheval Bayart », Bulletin de la Société de Mythologie Française, no 4,‎ octobre-décembre 1950, p. 11-12
  • Henri Dontenville, « Les chevaux magiques : le Bayart », Bulletin de la Société de Mythologie Française, no 5,‎ janvier-mars 1951, p. 1-3
  • A. Lamontellerie, « Contribution à l'étude de la légende de Bayart et des quatre fils Aymon », Bulletin de la Société de Mythologie Française, no 14,‎ avril-juin 1953, p. 28-30
  • M. Françon, « Le cheval Bayard », Revue internationale d'onomastique, vol. 8 et 9,‎ 1956, p. 184-217
  • Aurore Lamontellerie, « Cheval Bayard : ses bonds dans la Marche ; la danse à Esquièze ; places fortes et empreintes de la Basse Dordogne », Bulletin de la Société de Mythologie Française, no 52,‎ octobre-novembre 1963, p. 111
  • M. D. Leclerc, « L'histoire des Quatre Fils Aymon. Essai d'analyse iconographique », La vie en Champagne, no 4,‎ 1995, p. 16-17
  • Bernard Coussée, « Le cheval dont l'échine s'allonge et le bestiaire fantastique de l'Artois », Bulletin de la Société de Mythologie Française, no 184,‎ 1996