Qu'est-ce que le Tiers État ?

Eus Wikipedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Qu'est-ce que le Tiers-État ? (e brezhoneg : Petra eo an Trede Stad?) zo ur flemmskrid embannet gant an Abad Sieyès e miz Genver 1789, a-raok emvod stadoù meur 1789, evit difenn savboent an Trede Stad .

Degas a rae Sieyes e sell buruteller war stad ar gevredigezh d'e vare, embann a rae mennozhioù evit talañ ouzh ar c'hudennoù lies, evel ar vot hervez an niver a dud e pep urzh ha n'eo ket ur vot evit pep urzh kevredigezhel. Mennozh an nasion kreñvoc'h dre an niver eo, re an Trede-urzh o vezañ ar re niverusañ tost da 98% eus ar C'hallaoued. Diaz ganedigezh ar goñvañsion vroadel e oa.

An destenn gant Sieyès a oa bet gwerzhet 30 000 skouerenn anezhi e-doug 4 sizhun.

Meneg[kemmañ | kemmañ ar vammenn]

Flemmskrid 1789

« Qu'est-ce que le Tiers-État ? Le plan de cet Écrit est assez simple. Nous avons trois questions à nous faire.
1° Qu'est-ce que le Tiers-État ? Tout.
2° Qu'a-t-il été jusqu'à présent dans l’ordre politique ? Rien.
3° Que demande-t-il ? À y devenir quelque chose

Ur wech embannet ar bennaenn-se e tiskler c'hoazh:

   « Qui donc oserait dire que le Tiers-état n'a pas en lui tout ce qu'il faut pour former une nation complète ? Il est l'homme fort et robuste dont un bras est enchainé. Si l'on ôtait l'ordre privilégié, la Nation ne serait pas quelque chose de moins, mais quelque chose de plus. Ainsi qu'est ce que le Tiers-État ? Tout, mais un tout entravé et opprimé. Que serait-il sans l'ordre privilégié ? Tout. Mais un tout riche et florissant. Rien ne peut aller sans lui, tout irait infiniment mieux sans les autres.
   On verra si les réponses sont justes. Nous examinerons ensuite les moyens que l'on a essayés, et ceux que l'on doit prendre, afin que le Tiers-État devienne, en effet, quelque chose. Ainsi nous dirons :
   4° Ce que les Ministres ont tenté, et ce que les Privilégiés eux-mêmes proposent en sa faveur.
   5° Ce qu'on aurait dû faire.
   6° Enfin, ce qui reste à faire au Tiers pour prendre la place qui lui est due. »

Kenarroud[kemmañ | kemmañ ar vammenn]

Entanet eo pobl Bro-C'hall gant ar galv da Emvod ar Stadoù meur embannet e 1788. Sieyès a skriv e flemmskrid a-raok an Dispac'h gall. Ar pal a oa da reiñ un hent da kannaded an Trede-urzh da geñver ar pezh a vefe da c'hortoz evel reizhadurioù digant an emvod. Adal ar 5 a viz Mae 1789 e krog sioul penn-kentañ ar Reveulzi gant ur stourm gwirel e Versailles. Ur stourm a grog evit degas nevezinti da geñver aozadur ar gevredigezh hag aozadur an emvod e-unan.