Contes des landes et des grèves

Eus Wikipedia
Aller à la navigation Aller à la recherche

Contes des landes et des grèves zo un dastumad kontadennoù gallek gant Paul Sébillot embannet gant Hyacinthe Caillière Editeur, e 1900.

Kontadennoù al levr[kemmañ | kemmañ ar vammenn]

Goude ar rakskrid e teu ar c'hontadennoù, rannet etre div lodenn:

I LES AVENTURES MERVEILLEUSES
  • I. Le père Décampe
  • II. Le vaisseau merveilleux
  • III. Petits yeux voient clair
  • IV. Le petit oiseau
  • V. Les poissons et le pêcheur
  • VI. Le pèlerinage de Saint-Jacques en Galice
  • VII. La souris grise
  • VIII. La fille du Sarrasin
  • IX. Le renard doré
  • X. La fiancée du lion
  • XI. La couleuvre
  • XII. Le vaisseau noir
  • XIII. La petite Toute-Belle
  • XIV. Le filou de Paris et le filou de Madrid
  • XV. Le rat marin
  • XVI. La princesse délivrée
  • XVII. L’homme et la couleuvre
  • XVIII. Les deux soldats
  • XIX. Le filleul de la fée
  • XX. Le géant qui n’avait qu’un œil
  • XXI. Les trois docteurs
  • XXII. La chasse mortelle
  • XXIII. La fée de la Corbière
  • XXIV. Le lion et le voleur
  • XXV. Le brigot et les grapillons
  • XXVI. Le lion, le renard et l’homme
  • XXVII. Les quatre dons
  • XXVIII. L’homme qui vendit sa peau au diable
  • XXIX. Le vrai juste
  • XXX. Le compère de la Mort
  • XXXI. La Mort et le bonhomme
II LES FACÉTIES ET LES BONS TOURS
  • XXXII. Les deux idiots
  • XXXIII. Le fermier rusé
  • XXXIV. G’laume le loup et Pierre le renard
  • XXXV. Le pressoir et la bête
  • XXXVI. Le hausseur
  • XXXVII. Les femmes et le secret
  • XXXVIII. Les douze Normands
  • XXXIX. Le Minard du Jaguen
  • XL. L’ombre
  • XLI. La mort du bon Dieu