Voltaire

Eus Wikipedia
Mont da : merdeiñ, klask
Adolph von Menzel : Taoliad. Voltaire gant roue Prusia Friedrich II Prusia e kastell Sans-Souci, e Postdam, Alte Nationalgalerie, Berlin.

Voltaire [volˈtɛʁ] (eus e wir anv François Marie Arouet [fʁɑ̃swa maʁi aʁuˈwe], a veze ouzhpennet le Jeune outañ alies) a zo bet ganet d'ar 21añ a viz Du 1694 e Pariz (Bro-C'hall), e-lec'h ma varvas d'an 30 a viz Mae 1778.

Ur prederour gall brudet en e amzer hag ur skrivagner gallek eus an XVIIIvet kantved e oa.

Voltaire a grede e Doue, met ne oa ket katolik da vat, evit ar frankiz relijel e oa; Voltaire a oa a-enep d'ar vonarkiezh diharz. Voltaire a oa kentoc'h evit ar vonarkiezh diwar skouer bro Saoz. Chomet eo brudet betek an deiz a-vremañ peogwir en deus gouestlet e skridoù hag e soñjoù d'ar justis, d'ar wirionez ha d'an doujañs evit frankiz relijiel. E darempred e oa gant noblañsoù ha tud pinvidik, impljet en deus an dra-se evit difenn e soñjoù ha stourm a-enep an amreoliezh (afer Calas pe marc'heg De La Barre). E zoare da skrivañ a oa alies flemmus, fent ha kriz war an dro.

Oberennoù Voltaire[kemmañ]

Skivet en deus pezhioù-c'hoari, romantoù meur, trajediennoù, barzhonegoù, flemmskridoù...

  • Œdipe, 1718
  • La Ligue ou Henry le grand, poème épique, 1723
  • Mariamne (ou Hérode et Mariamne), 1724
  • La Henriade, 1728
  • Histoire de Charles XII, 1730
  • Brutus, 1730
  • Zaïre, 1732
  • Le temple du goût, 1733
  • Epître à Uranie, 1733
  • Lettres anglaises ou Lettres philosophiques, 1734
  • Adélaïde du Guesclin, 1734
  • Le fanatisme ou Mahomet, 1741
  • Mondain, 1736
  • Epître sur Newton, 1736
  • Traité de métaphysique, 1736
  • L'Enfant prodigue, 1736
  • Essai sur la nature du feu, 1738
  • Eléments de la philosophie de Newton, 1738
  • Zulime, 1740
  • Mérope, 1743
  • Zadig (ou La Destinée), 1748
  • Sémiramis 1748
  • Le monde comme il va, 1748
  • Nanine, ou le Péjugé vaincu, 1749
  • Le Siècle de Louis XIV, 1751
  • Micromégas, 1752
  • Rome sauvée, 1752
  • Le Duc de Foix, 1752
  • La Pucelle d'Orléans, 1755, poème héroï-comique
  • Poème sur le désastre de Lisbonne, 1756
  • Essai sur les mœurs et l'esprit des nations, 1756
  • Histoire des voyages de Scarmentado écrite par lui-même, 1756
  • Candide ou l'Optimisme, 1759
  • Le Caffé ou l'Ecossaise, 1760
  • Tancrède, 1760
  • Histoire d'un bon bramin, 1761
  • Olympie, 1762
  • Traité sur la tolérance, 1763
  • Ce qui plait aux dames, 1764
  • Dictionnaire philosophique portatif, 1764
  • Jeannot et Colin, 1764
  • De l'horrible danger de la lecture, 1765
  • Petite digression, 1766
  • Le Philosophe ignorant, 1766
  • Les Questions de Zapata (1767)
  • L'ingénu, 1767
  • L'homme aux 40 écus, 1768
  • La Princesse de Babylone, 1768
  • Canonisation de saint Cucufin, 1769
  • Questions sur l'Encyclopédie, 1770
  • Les lettres de Memmius, 1771
  • Il faut prendre un parti, 1772
  • Le Cri du Sang Innocent, 1775
  • De l'âme, 1776
  • La Bible enfin expliquée par plusieurs aumoniers de S. M. L. R. D. P., 1776
  • Dialogues d'Euhémère, 1777
  • Irène, 1778
  • Agathocle, 1779
  • Correspondance avec Vauvenargues, savet e 2006

Lavarennoù[kemmañ]

"Écrasons l'infâme !" (Devise favorite de Voltaire contre l'intolérance religieuse dont il signait ses lettres en abrégé : Ecr.L'inf.)

"Si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer." (Voltaire / 1694-1778 / L'Epître 104)

"Dieu ne doit point pâtir des sottises du prêtre." (Voltaire / 1694-1778 / Epîtres, 1769)

"On voit évidemment que toutes les religions ont emprunté tous leurs dogmes et tous leurs rites les unes des autres." (Voltaire / 1694-1778 / De l'acoran et de la loi musulmane)

"Dieu n'a créé les femmes que pour apprivoiser les hommes." (Voltaire / 1694-1778 / L'ingénu, 1767) "La religion juive, mère du christianisme, grand-mère du mahométisme, battue par son fils et par son petit-fils." (Voltaire / 1694-1778 / Le Sottisier)

"Dieu? Nous nous saluons, mais nous ne nous parlons pas." (Voltaire / 1694-1778 / Correspondances, lettre à Piron)

"Dieu est un comédien jouant devant un public trop effrayé pour rire." (Voltaire / 1694-1778)